Padraig Harrington: son capitanat pourrait lui rapporter plus de 2 millions €

Padraig Harrington vient tout juste d’être nommé capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup. Si l’investissement temps est important et cela jusqu’à la fin de la compétition, son poste n’est pas soumis à rémunération. Tout du moins directement.
Avec quelques avantages par-ci par-là et la notoriété d’un tel poste, le rôle du capitaine peut générer plus de 2 millions d’euros.

La rumeur court que Padraig ne touche pas aux comptes. C’est plutôt sa femme qui ‘s’en occupe afin qu’il se consacre 100% au golf. Ses gains parlent d’eux-mêmes. Avec 28,46 millions € de gains sur l’European Tour (7ème sur la all time list) et 24.7 millions de dollars sur le PGA Tour, il est fort à parier qu’il n’ait pas trop de soucis à se faire.

Le capitaine de la Ryder Cup n’est pas payé

Lorsque qu’un joueur est nommé capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup, il doit s’attendre à ne recevoir aucune compensation directe de la part de qui que soit pour ses 2 ans de travail. Bien sûr les dépenses relatives à l’exercice de la fonction sont couvertes par l’European Tour et cela jusqu’à la fin des simples à Whistling Straits. Mais le dublinois, qui a joué 6 Ryder Cup et a été vice capitaine 3 fois, est devenu mardi 8 janvier, la figure emblématique de l’équipe Européenne de Ryder Cup. Une vraie poule aux oeufs d’or pour l’European Tour.

Ryder Cup la poule aux oeufs d’or pour l’European Tour

L’argent généré par la Ryder Cup est vital pour l’European Tour. Sans un tel événement, le tour aurait du mal à survivre. Les droits télés et les sponsors constituent la plus grosse manne financière de l’évènement. Rolex, BMW, Emirates Airlines et Aberdeen Asset Management étaient tous de la partie à Saint Quentin en Yvelines. Viennent s’ajouter à ça, les objets licenciés, les tentes corporate et la vente de tickets.

Les comptes après Gleneagles en 2014 laissent sans voix. Le revenu de l’European Tour était de 260 millions € avec un profit avant taxe de 19,6 millions € (54% par rapport à l’année précédente). S’il on compare à 2017, une année sans Ryder Cup, le revenu était de 232 million € avec une perte de 11.5 million €.*
La différence vient de la Ryder Cup et surtout d’accueillir la Ryder Cup en Europe. Comme le disait Nathan Homer le CMO de l’European Tour: « Historiquement, la Ryder Cup est cruciale pour le Tour. Dans n’importe quelle entreprise, si l’on compte sur une seule source de revenus, c’est risqué. Nous avons travaillé dur sur les dernières années…pour diversifier les revenus ».
Parmi les innovations, il y a eu les Rolex Series, ou encore le Golf Sixes mais la Ryder Cup est la source incontestée qui permet de maintenir le navire à flots.

Et c’est dans cet environnement que Padraig Harrington est devenu capitaine pour les mois à venir. Avec son profil corporate et ses nombreux sponsors comme Wilson, Clune Construction, Dunnes Stroes, ISPS hand, Mutual of Omaha, et Orreco, le nouveau capitaine est aussi une figure connu outre-atlantique. En étant propulsé à la tête de l’équipe européenne, certes il ne sera pas payé, mais néanmoins, il pourrait que soit très lucratif.

Photos couverture : Twitter
*source: Financial Times

Sur Nicolas Bykoff

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.