Si vous suivez un peu le golf vous avez sûrement vu que le nouveau fabricant de club PXG a signé de très gros joueurs (8 pour être précis) dont le tenant du titre de l’Open 2015 Zach Johnson ! Mais qui est PXG ce nouveau fabricant de club haut de gamme ? Et surtout peut-il faire la différence dans le monde du golf avec des clubs surpassant en prix la plupart des fabricants et s’alignant presque sur la gamme de prix d’Homna ?

Qui est PXG ?

Parsons Xtreme Golf (PXG) est une marque créée par le fondateur de GoDaddy.com Bob Parsons, et vend un set de club aux alentours des 5000 dollars ! Le message du patron est clair. Le but n’est pas de faire de l’argent mais de construire des clubs incroyables sans en tenant compte du prix ou de la rentabilité ! Basée en Arizona, le premier joueur à jouer cette marque fut Ryan Moore et maintenant 8 autres joueurs sont équipés par la marque dont Billy Horschel, Chris Kirk, James Hahn et Charles Howell III et Zach Zohnson. PXG n’a pas oublié les filles du LPGA en signant aussi Kristie Kerr, Alison Lee et Gerina Piller.

Mon équipe entière, du caddie au coach ont fait partie du processus de décision. Nous sommes tous d’accord pour dire que PXG est indéniablement le meilleur équipement pour m’aider à atteindre mes buts sur le parcours Zach Johnson

Le développement des clubs a été réalisé par des anciens ingénieurs de PING et dans le cahier des charges les fers devaient pouvoir être ajustables en poids sur la périphérie du club pour augmenter la tolérance. C’est ainsi qu’une fois le prototype présenté au Boss, Parsons a trouvé le look intéressant et a décidé que ces petits points qui font ressembler les clubs à une vieux cuir sado mazochiste , serait l’identité de la marque.

PXG peut-il faire la différence avec des prix aussi élevés ?

Avec un marché complètement fermé et dominé par des géants comme TaylorMade ou Callaway ou encore Nike, il semble compliqué pour la marque de percer dans ce secteur, surtout avec des drivers qui devraient approcher les 800-900 euros ou encore les putters à 500 dollars ! Mais Parsons s’en fiche un peu.

Pourquoi ? Parce que PXG ne fait pas du tout la même chose du tout. Et il semblerait que ce soit un avantage. Le statut du marché est du côté de la marque. En effet l’un des arguments de la marque et qu’il y a aux USA 6,5 millions de golfeurs actifs et que 4,1 millions d’entre eux ont un revenu par foyer supérieur à 125 000 dollars. What else ?

Pour ma part, pénéter un marché sans penser à son futur est un peu suicidaire. Même si le nombre de golfeurs est important aux US et que leur pouvoir d’achat est supérieur, cela ne masque pas le fait que le volume de golfeurs baisse pour différentes raisons : temps, budget, complexité de se rendre sur un parcours etc… Aujourd’hui le golf est en phase de mutation et il doit penser à ceux qui ne jouent pas encore, les futurs clients récréatifs qu’il va falloir conquérir et fidéliser.

Peut-être me trompe-je ? Mais PXG sera une marque de luxe comme il en existe dans l’automobile , qui sera réservé à l’élite, qui fera couler beaucoup d’encre, et qui fera rêver les tout petits. Il faudrait que des marques grand public investissent autant mais cela augmenterait les coûts et donc une marge réduite et par conséquence un prix public plus élevé et moins accessibles ! Un cercle vicieux qui semble convenir au golf mais jusqu’à quand ?

 

Nicolas BYKOFF
Suivez-moi

Nicolas BYKOFF

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.
Nicolas BYKOFF
Suivez-moi
Vous avez aimé ? Faites-le savoir :
Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedInShare on TumblrShare on RedditBuffer this pageEmail this to someone