Avec tous ces tutos sur la technique, pourquoi on est pas tous pros de golf?


Avertissement: Cet article a pour but d’apporter une réflexion sur cette abondance de conseils techniques que l’on trouve facilement partout. Ceci n’est pas une critique vengeresse ou de frustré jaloux. Une idée que certains pourraient avoir en lisant la suite.

Le golf: c’est technique. La complexité du swing, la variété de coups, le mátériel, son vocabulaire, tout y est technique. D’ailleurs, chaque golfeur est à la recherche du conseil technique qui le fera mieux jouer. Entre la presse, les cours en ligne, les feuilles Excel remplies de chiffres pour suivre sans rien laisser passer de sa performance. Tout est fait pour que l’on joue mieux. On peut compter sur ses partenaires de jeu, qui se montreront affables sur les faiblesses de votre swing. Mais alors pourquoi toute cette technique ne nous rend pas tous pros? Ne devrait-on pas vivre le golf comme une expérience? Et enfin dernière interrogation, ne constitue t-elle pas un frein pour les nouveaux arrivants?

Des cours, des avis sur toutes les facettes du jeu disponibles en ligne.

Avec l’épisode de confinement, les cours et conseils en ligne se multiplient. Chaque pros (car il faut être un pro de golf en France pour donner des conseils), nous donnent rendez-vous pour étudier encore une fois les mécaniques du swing.

Chaque spectateur est accroché à ces vidéos comme s’il s’attendait à entendre la phrase miracle. Cette parole qui fixera à jamais son swing dans le panthéon de la régularité.

Des lignes, des chiffres pour être pris au sérieux et que tout le monde comprenne.

Comme si une vidéo sur Facebook ou un live d’un pro dans son jardin, vous donnera le secret pour scorer sous le par. Comme si un conseil générique pouvait s’appliquer à toutes les morphologies, à tous les swings.

Mais tout le monde veut donner un conseil, et tout le monde est prêt à le recevoir.

Des conseils technique sur votre jeu aussi en kiosque

Une tendance qui se poursuit dans les kiosques à journaux. Chaque mois pour quelques euros vous pourrez retrouvez la solution miracle qui vous a tant posé problème le week-end dernier. À titre d’exemple Golf Magazine, qui se dit être le premier magazine de golf en France, fait de la technique son fonds de commerce. D’ailleurs il semble que chaque année, le marronnier fleurisse en proposant les même conseils.

Les secrets du petit jeu, une redite sur 2 années consécutives?

Alors que je faisais des recherches, j’ai trouvé sur le site de Golf Magazine, la possibilité de commander des anciens numéros. Mis côte à côte, l’édition 2018 et 2019 sur les secrets du petit jeu.
Sur les couvertures, peu de différence. On retrouve un pro tenant les clubs du petit jeu. Le mot « petit jeu » en très gros pour attirer le chaland à la recherche de l’ultime secret. Y’en a-t-il un? ou plusieurs ? En a-t-on découvert de nouveau d’une année sur l’autre alors que le golf dans sa forme moderne existe depuis plus de 200 ans?

Les années semblent se suivre et se ressembler sur Golf Magazine. Mais pourquoi? Certes la rédaction répond à une demande. Le golf demandant beaucoup de technique et les golfeurs recherchent de la technique. Du coup, les magazines, sites internet et profils sociaux de pros multiplient les contenus de ce type. Jusque là on répond à une demande. Et cela depuis des années.

Pourquoi on est pas tous pros?

On peut se demander pourquoi avec l’abondance de conseils techniques pourquoi nous ne sommes pas tous des joueurs pros, voir scratch?

La raison s’il y a en a une est simple. Tout d’abord, vous ne trouverez pas la recette miracle dans une vidéo YouTube ou encore sur un cours en ligne ou dans un magazine.

Chaque swing est unique, et seul un enseignant peut vous dire ce qui cloche. Allez le voir ce sera plus utile que de passer vos soirées à surfer sur le web pour comprendre la rotation des hanches, ou encore corriger ce slice qui tue vos mises en jeu.

Deuxièmement, le temps que l’on attribue au golf. Les très bon joueurs doivent passer des dizaines d’heures par semaine au practice et sur le parcours. Quant aux pros, c’est leur vie et ils y passent toute la journée. Quand je travaillais au golf de Limère il y a plus de 15 ans, je jouais 3 à 5 heures par jour. Autant vous dire que jouer 85 en fin de saison assez facilement avec des clubs regulars et des fers à offset !!!

Le golf est très chronophage et si on passe encore plus de temps à s’entraîner et à jouer sur le parcours tout en y ajoutant une leçon particulière du pro, il y a des fortes chances de mieux jouer au golf.

Le cours particulier est le seul moment où un pro va pouvoir regarder ce qui cloche et adapter son conseil avec votre morphologie. Et si en plus, il fait mouche avec un commentaire qui résonne en vous, votre progression sera exponentielle.

Le golf n’est t-il bien plus que des conseils sur le swing ? Un art de vivre? Une culture à part entière?

Le golf n’est-il pas une culture, un art de vivre?

En placardant la technique à tout bout de champ, le golf y perd en goût. Après tout, jouer au golf, c’est s’entourer, découvrir des lieux différents, des façons de faire différentes.

Un mauvais jour au golf ne battra jamais une bonne journée au boulot

Pensez à votre dernier foursome. Quel souvenir gardez-vous? Un score, le transfert du poids sur la jambe avant ou votre nouvelle rotation qui atténue votre slice? Non mais plutôt un moment de partage, la bonne tranche de rigolade ou encore le fait d’avoir revu votre partenaire de jeu que vous n’aviez pas vu depuis des lustres ! Et comme c’était la première fois que vous vous rendiez sur ce parcours, le souvenir de la découverte du lieu, et du 1er tee seront les plus forts. J’en suis certain.
En tout cas, ces souvenirs feront partie sans aucun doute de votre prochaine conversation.

Le golf, c’est bien plus qu’un swing. Il s’y passe tellement de choses autour que se focaliser sur un seul aspect est réducteur. Certains médias font le contraire et ose parler de ce qu’il y a autour du golf.

Fairways tente le coup et nous parle plus de golf. Une juste équilibre qui semble plus refléter la réalité des nos parties et des moments que l’on passe sur les fairways…plus en dehors.

Sur le web, il y en a plus d’un. Le travail de passionnés qui coûte plus qu’il ne rapporte. Mais qui donne la voix à ceux qui font le golf.

Un frein pour les nouveaux arrivants

Cette culture est une chance qu’il faut développer pour transformer notre sport. Un savoir que seul un petit groupe de personnes a le droit de partager ne fait que rendre le golf hermétique. Il faut être dans le secret pour être dans le cercles des initíés. À s’y méprendre avec une société secrète, alors que la clé est à portée de main.

Quel est le plus attrayant pour un novice dans une discipline sportive? Le faire directement ou passer des heures pour comprendre les secrets du petit jeu avant de pousser la balle?

Si le golf est technique, sa culture est tellement large que l’on peut en accentuer les traits en un clin d’oeil. Le swing c’est compliqué mais en échange, vous aurez le droit à tellement plus.

À chaque étape, un nouveau point de vue.

Le parcours est un être vivant, il évolue selon les saisons et à la capacité de nous impressionner à chaque fois. Chaque parcours est unique et chaque trou propose un point de vue unique.
Pourquoi ne pas insister là-dessus? Parlons enfin d’un parcours comme il le mérite et non plus sa complexité à scorer.

Un parcours, un trou, bien plus qu’un histoire

Le golf ne date pas d’hier, il y a tellement à raconter. Chaque élément est une histoire, un vécu, un ressenti. Si la seule chose dont on est sûr est que tout le monde apprécie une bonne histoire. Racontez-là. N’oubliez pas de simplifier le vocabulaire pour que cette histoire soit comprise par tous.

The Golfer's Journal couverture magazine
The Golfer’s Journal, un magazine US uniquement sur la culture golf

De nombreux exemples existent et c’est majoritairement en anglais qu’on les trouvent. The Golfer’s Journal, petit frère du Surfer’s Journal, fait l’impasse sur la technique, mais traite plus de l’aspect culturel du golf. Les expériences, les perspectives, les gens, l’histoire sont les thèmes que vous allez pouvoir lire dans ce magazine. Même si s’il s’agit d’un magazine US et de ce fait très portée sur les US, beaucoup de non golfeurs ont pu feuilleter les numéros que j’ai à la maison, et tous sans exception sont ressortis avec une autre vision du golf. Une vision qui exclut l’aspect long et élitiste du sport.

Alors convaincu?
Donnez-moi votre avis dans les commentaires.

Sur Nicolas Bykoff

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.

7 commentaires

  1. Je suis heureux d’entendre tant de bon sens. Je vous invite à regarder ma chaîne youtube RinaGolf. En plus de tutoriels improbables sans techniques. Pendant le confinement je faisais un live d’une heure sur la philosophie du jeu de golf. Merci de m’avoir rassuré. Rina un pro bizarre

  2. Sans observation de la trajectoire de la balle aucun coach ne peut diagnostiquer et par conséquent corriger l’élève correctement. Et cela se fait en « one to one in situ ». En effet, le vol de la balle est révélateur des erreurs commises. Une trajectoire défectueuse est la résultante de multiples possibilités de fautes techniques (les connaissances du pro), le rôle du coach est d’isoler celle qui est dominante et propre à chaque élève. De toute façon, il n’y a pas une méthode d’enseignement mais autant de méthodes que d’élèves. Le swing n’est pas une finalité mais un moyen mis au service de la trajectoire de la balle. Le swing parfait est celui avec lequel on sera le plus efficace. Le bon coach ne dit pas tout ce qu’il dit mais il sait ce qu’il dit.

    • Merci Peter pour ton commentaire et d’avoir ajouté une dimension: celui de la trajectoire de balle qui est le résultat du swing.

      • The moment of truth: The impact ! L’impact dure 4 millième de seconde, le club arrive à environ 160 km/h et la balle reste en contact avec la face de club environ 2,5cm. C’est pourquoi, le diagnostique à l’impact avec le mouvement de corps qui s’y rapporte sont essentiels. La balle ne ment jamais, le coach peut mentir mais pas la balle….

  3. Quelle belle analyse ! Quelle évidence ! Si seulement les « enseignants » du golf en France pouvaient s’en inspirer ainsi que de Rina par exemple (Ah, quelle chance doivent avoir ses jeunes élèves padawans, ils commencent bien leur carrière golfique !) et arrêter de se regarder le nombril, ce serait sûrement plus simple de prendre du plaisir au golf, on jouerait donc sûrement mieux et on attirerait plus de nouveaux golfeurs !! Parce que là, cette débauche de conseils techniques virtuels est à vous décourager (je parle de moi là, qui joue depuis longtemps, mais j’ose même pas imaginer pour un novice, le pauvre, faut vraiment qu’il en ait envie!).
    Je sais plus qui avait dit ça: en gros, si on apprenait à marcher comme on apprend à jouer au golf, et ben on aurait du mal à se déplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour vous donner la meilleure expérience possible. Cliquez sur "Accepter" pour putter pour le par ou sur "Refuser" pour bogey... À vous de jouer

Ci-dessous vous pouvez choisir quels sont les cookies que vous autorisez pour ce site. Cliquez sur le bouton "Sauvegarder" pour appliquer vos choix.

NécessairesOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalytiquesOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Réseaux SociauxOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

PublicitésOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

AutresOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.