PODCAST #4 – Wilde: Optez pour un polo éco responsable


Lorsque l’on voit une étude traînée sur Facebook au sujet des vêtements de golf, on y répond. Principalement parce que les résultats peuvent aider et on est solidaire, mais aussi parce qu’il y a de fortes chances que cela ne voit jamais le jour. Avec plus de 500 réponses, grâce au groupe Facebook les Golfitteurs ainsi que plusieurs mois de recherches, Pierre Valette a fini par sortir une marque éco-responsable; Wilde.
Le premier vêtement est disponible. 1 polo disponible en 3 coloris et réalisé à partir de fibre d’eucalyptus. Mais Pierre ne se contente pas de peu et voit plus grand. Il nous explique son parcours, pourquoi il a créé cette marque éco responsable, et aussi pourquoi il a besoin de vous.

D’ailleurs si vous souhaitez consommer autrement, il faut écouter le podcast maintenant.

À quoi ça ressemble les polos Wilde Golf ?

SOUTENIR WILDE GOLF SUR ULULE

Écoutez le podcast:

Les podcasts de BogeyMag sont disponibles sur:

 

Transcription du podcast #4:

Nicolas: Changer notre mode de consommation et être plus soucieux de l’environnement et donc responsable. Cela pourrait être la phrase clé de ma conversation avec le fondateur de Wild avec Pierre Valette. Mais ce n’est pas tout. Bienvenue sur le podcast numéro 4 de BogeyMag. Aujourd’hui Pierre Valette, fondateur de Wilde nous explique son parcours mais aussi ce qui l’a motivé à créer cette nouvelle marque de vêtements golf éco-responsables. Cet assistant sportif au golf de Grasse est tombé dans le golf très très cher moi je suis golfeur depuis très jeune.

Pierre: Moi je suis golfeur depuis très jeune. J’ai commencé à l’âge de 5 ans. J’ai découvert avec l’école. J’ai tout de suite tombée dedans aux États-Unis pendant 5 ans et je suis rentré l’année dernière en me demandant un peu ce que je voulais faire. Je voulais bosser dans un golf. J’ai commencé aussi à chercher un projet en parallèle toujours lié au golf. Qu’est ce que je peux changer dans golf? J’ai fais le tour un peu de tout ce qui se faisait en vêtement aujourd’hui donc avec des gros leaders comme Nike, Adidas, et Golfino qui innove aussi en haut de gamme et je me suis dit: Mais le golf, c’est un sport où tu es dans la nature, où tu respectes l’environnement, je le vois comme ça. Moi c’est vraiment un cadeau de la nature en plein air tout le temps et je me suis dit c’est quand même dommage qu’il n’y ait pas de marques qui soient dans cette lignée là un peu écoresponsable parce que ça avec les marques comme Nike Adidas tout ça se vend beaucoup.

Mais bon c’est quand tu regardes un peu où c’est fabriqué, comment ça fait pas ça très éthique. Moi je me suis dit qu’est ce que tu peux faire pour améliorer ça. Je me suis mis à la recherche de plusieurs matières éco qui polluent pas et après plusieurs mois de recherche je suis tombée sur une matière qui s’appelle Tencel Lyocell. Je sais que c’est un tissu qui est fabriqué avec des fibres d’Eucalyptus issues de cultures éco responsables en Autriche. Ce qu’il faut savoir sur l’eucalyptus, c’est un arbre qui est très très peu gourmand en eau comparé au coton par exemple. Il n’y a pas d’arrosage qui est fait sur ces forêts. C’est vraiment l’eau de pluie. Ça suffit largement pour le faire grandir et pousser. C’est également un arbre qui se régénère très rapidement, qui pousse très rapidement. Aujourd’hui, enfin pour cette collection c’est la matière que j’ai choisie parce que pour moi c’est vraiment un impact environnemental. C’est vraiment très très intéressant de les combiner avec du coton certifié écologique donc il consomme beaucoup moins de coton traditionnel.

Nicolas: On va dire Ok je vous vois venir vous allez me dire encore une marque de fringues. Mais ce n’est pas juste une marque et Pierre va vous expliquer pourquoi.

Pierre: Pourquoi Wilde? Parce que je voulais retourner à cet esprit sauvage cet esprit nature. Pourquoi un « e » à la fin ? Tout simplement pour faire un peu plus français comme c’est une marque française également signifiant un peu l’impact écologique que je souhaitais apporter à cette marque. (Le logo) diffère selon les personnes. Ce qui est rigolo. Les gens voient des animaux différents. J’ai entendu des renards, des chats à la base c’était un loup c’est la silhouette d’un loup avec des clubs en guise d’yeux. Parce que pour moi c’est vraiment l’animal qui représente l’état sauvage et l’état de nature par excellence. C’est pour ça qu’on a fait ce choix là. Le projet de développement pour Wilde c’est de lancer cette première collection cette année en 2020. Avec des polos uniquement en trois coloris pour pas faire non plus de la surproduction et surtout un peu voir comment cette marque prend auprès du grand public. La particularité des polos, c’est que ce sont des cols Mao. Je trouve que pour moi beaucoup plus élégant il y a les puristes qui n’aiment pas. Certains golfeurs aiment avoir des cols pour les retourner l’été. Pour nous ça a été un parti pris de changer un peu également les codes classiques des polos de golf.

Nicolas: Nous vraiment ce qu’on a envie de savoir c’est où les vêtements seront disponibles et si vraiment la marque est éco responsable de A à Z.

Pierre: L’avenir serait de développer une gamme complète de prêt à porter avec une matière végétale pour l’hiver. Par exemple il y a une matière qui s’appelle le lenpur. C’est un cachemire végétal également qui se rapproche vraiment du Cachemire mais pareil qui est très peu polluant. Ça sera plus pour les collections hiver. Je suis en train de voir ce qu’il est possible de faire aussi avec des fleurs de lotus pour tout ce qui est vêtement de pluie imperméable pour garder ce côté végétal parce que ça commence à se développer pas mal également.

Il faut savoir que pour toute commande ou tout achat dans un prochain Polo nous on plantera des eucalyptus pour qu’on impact moindre, pardon zéro. Il faut savoir que pour faire un polo Wide, c’est un eucalyptus un arbre donc il sera replanté pour tout achat du polo effectué. Pour la collection, il y aura des pièces femme et des pièces hommes mais qui seront dans les mêmes couleurs, dans des couleurs mixtes. On sera sur trois couleurs très simples le bleu le blanc et le rouge; un bleu foncé un rouge un peu flash et un blanc classique. C’est une marque française et c’est le parti pris pour trois couleurs. C’est vraiment une marque de lancement. Je n’aime pas dire première collection parce que ça voudrait dire devoir impérativement produire tous les ans, deux fois par an pour les collections. J’espère que ce seront des polos qui resteront des classiques et qu’on renouvellera avec des nouveaux coloris, peut être de nouveau design. Je ne suis pas du tout dans cette optique de produire chaque année beaucoup beaucoup beaucoup de stock. Et puis au final le brader en fin de saison parce que ça ne s’est pas vendu. Moi je veux vraiment que ce soit un vêtement intemporel et que ce soit vraiment la démarche qu’il y a derrière et le confort surtout parce que c’est vrai qu’au delà de tous les bons aspects écologiques présente le temps celle des super aspects techniques.

Moi j’ai essayé en jouant au golf cet été plusieurs fois etc. Et c’est vrai que c’est une matière qui sèche très rapidement. On a pas cette odeur désagréable que tu peux avoir dans d’autres matières comme le polyester des choses comme ça également c’est super doux. C’est comparable à la soie et c’est vraiment un boulot assez technique. Mine de rien qui a été conçu vraiment pour le confort du joueur bien sûr dans un premier temps et dans un second temps pour cette démarche écologique que j’évoquais

Également les boîtes d’expédition pour Wilde sont fabriquées à partir de gazon recyclé pour rester dans cette lignée là, ce qui est super original. C’est une sorte de papier kraft mais vraiment réalisé à plus de 80% avec du gazon recyclé qui a été coupé biodégradable non polluant. On essaye d’utiliser qu’une couleur pour nous permettre d’utiliser des encres les moins polluantes également.

Nicolas: Maintenant pour récapituler. Wilde, c’est une marque éco responsable de A à Z de la fabrication du vêtement jusqu’à l’emballage Maintenant ce qu’on a envie de dire c’est où on qu’on va pouvoir les trouver.

Pierre: Au lancement de la marque, je voulais utiliser le canal Internet principalement. Mais après réflexion, je me dis que le vêtement est quelque chose que tu touches. C’est une démarche qui est un peu différente parce que les gens aiment bien essayer, toucher. Sur Internet, c’est compliqué tout simplement de le faire sauf pour des marques comme Lacoste. Avec eux, on sait ce que l’on sait pertinemment le toucher d’un polo Lacoste, on connaît sa taille etc. On va le commander sur Internet parce que on sait ce que c’est. Mais moi dans un premier temps je suis en train de démarcher des proshop de Golf éco responsables en France. On en a une dizaine. Ce qu’ils entendent par écoresponsable c’est qu’ils font des gros circuits fermés d’eau qui économise beaucoup d’eau. Il y en a d’autres c’est des pesticides non chimiques qui sont utilisés donc zéro pesticides chimiques sur le parcours. Donc moi je visais ces points là principalement toujours pour être liés à cette marque.

C’est un relativement petit stock la première année donc je ne peux pas non plus bloquer 10 ou 15 pièces par proshop. Parce qu’au final après moi j’ai besoin de garder un peu de stock aussi pour la plateforme Internet, cibler quelques golfs un peu partout en France pour le faire découvrir auprès des gens et aussi pas mal de communication sur les réseaux que pour cette marque on vise plus un public d’amateurs: on va dire à partir de 20 ans jusqu’à 40-50 ans parce qu’il faut savoir le prix de vente de ce polo 69 euros TTC.

On est aussi cher qu’un polo Adidas ou ou autre. Mais avec des propriétés qui sont bien plus intéressantes pour moi. Bien sûr, prioritairement c’est la France et l’Europe et dans quelques années j’espère pouvoir pouvoir ouvrir le marché à l’Europe d’ici quelques années si le lancement se fait bien.

Moi je suis très transparent avec cette marque. J’ai 900 pièces au total. Mon objectif est d’en vendre 300 donc un tiers pour tout simplement. Pour couvrir les frais d’entreprise et les frais de création qui ont été engagés jusqu’à maintenant. Si j’en vends plus, je serais ravi. Si j’en vends 300, je serais également ravi parce que l’objectif sera atteint et j’espère pouvoir l’atteindre je vais tout mettre en oeuvre pour. Et puis on verra surtout.
Je pense qu’il y a une certaine demande pour des produits comme ça qui sont éco responsables écologiques. Le tout c’est de se faire connaître.

Pour moi c’est la chose la plus compliquée dans ce projet c’est d’avoir de la visibilité et de se faire connaître ce qu’il faut savoir c’est que sur ce projet là je suis tout seul. Moi je travaille avec d’autres personnes par exemple cette personne qui fait toute la partie graphique (Camille Minguet). Elle  a fait une partie du site internet ainsi que le logo. Mais c’est vrai que je suis tout seul donc ce qui me manque aujourd’hui je pense va être ce serait des partenaires. Malheureusement je ne peux pas tout simplement pas m’offrir parce que c’est quand même une création d’entreprise. C’est assez coûteux. Pour l’instant je dirais que ce sont des partenaires qui manquent au niveau financement. Je veux aussi avoir quelques financements via des banques classiques qui me suivent dans ce projet ce que je fais pour cette année. Je vais essayer de soutenir quelques jeunes qui sont prometteurs dans Golf et sponsoriser, leur offrir des vêtements etc. Donc il y a déjà pas mal de gens qui sont intéressés sur les réseaux.

J’ai eu pas mal de retours que des gens représentent la marque et des gens qui ont le même état d’esprit. Ce que je demande aux joueurs qui me contactent qui me contactent pas juste parce qu’ils ont besoin d’un sponsor mais comme il contacter. Mais c’est vrai il y en a beaucoup qui me contactent juste parce qu’ils espèrent que tu vas leur faire un chèque de 10.000€ leur donner 3 – 4 polos pour la saison.

Nicolas: Pratiquement seul à part son ami Florent Alès ou encore sa graphiste Camille Minguet, Pierre explore absolument toutes les possibilités de financement et même celle de financement participatif.

Pierre: En amont du lancement, en fin d’année après Noël, début janvier, je veux lancer vraiment une campagne sur une plateforme style Kickstarter, Ulule pour présenter le projet et récolter des fonds pour m’aider au lancement. Bien entendu ça va être coûteux, il faut faire du marketing et le marketing ça coûte relativement cher. Il faut faire des tags les petits étiquettes qui sont accrochés à tes vêtements dans les magasins. Il faut penser également à plein de petits détails et en plus de la communication qui aujourd’hui coûte relativement cher. Si tu veux être un minimum présent donc ça coûte extrêmement cher de créer une marque de vêtements et de la faire connaître ça coûte très cher.

C’est vrai que ça intrigue et que ça intéresse pas mal de personnes. Dès que j’en parle un petit peu en profondeur parce que c’est vrai que quand tu vois juste sur les réseaux comme tu dis je pense que c’est perçu un peu comme une marque. Voilà une nouvelle marque de vêtements.

Nicolas: avant de clôturer cet épisode. Je tenais à remercier Pierre qui durant cette interview s’est montré très ouvert à la fois sur sa démarche et ses objectifs. En attendant n’hésitez pas à aller voir la page Facebook ainsi que le site, je mettrai les liens en description.
A bientôt. Tchao.

Sur Nicolas Bykoff

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour vous donner la meilleure expérience possible. Cliquez sur "Accepter" pour putter pour le par ou sur "Refuser" pour bogey... À vous de jouer

Ci-dessous vous pouvez choisir quels sont les cookies que vous autorisez pour ce site. Cliquez sur le bouton "Sauvegarder" pour appliquer vos choix.

NécessairesOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalytiquesOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Réseaux SociauxOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

PublicitésOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

AutresOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.