3 clubs que l’on voudrait tous avoir mais qui ne sont pas disponibles en Europe


Avec 28 millions de golfeurs, le marché US (United States) est incontournable. Une offre plus large sur un telle marché veut dire que nous Européens n’auront jamais l’occasion de voir à part sur les réseaux sociaux ou lors du PGA Show. Du coup, je vous propose 2 marques et un modèle de club que j’adorerais avoir ici en Europe.

Tommy Armour, une marque tumultueuse.

Tommy Armour a eu son heure de gloire avec la gamme 845. Les Silver scot sont sans doute les plus connus. Les Evo Cavity ont sans doute été les plus beaux clubs créés par la marque. Pour ma part j’ai commencé avec des Vault beaucoup plus tolérants dotés d’un offset.

Les Evo Cavity Back de Tommy Armour. Sans doute la série combo la plus sexy jamais construite.

Tommy Armour comme on le connait, a commencé en 1910 dans l’Ohio comme étant la Burke Golf Equipment company. En passant rapidement par les changements de noms et de propriétaires dans les décades qui suivent, l’entreprise qui fabriquaient des clubs frappés du nom PGA Golf a dû changer de nom à cause de l’organisation quasi homonyme qui décida de s’appeler ainsi en mars 1982.
En 1985 alors que Tommy Armour a disparu en 1968, la famille du joueur aux 3 majeurs, trouva un accord avec l’équipementier. Et la Tommy Armour Golf Company était née !

Le nom emblématique 845 vient en fait de l’adresse de l’ancien PGA golf: 350 North Lehigh Avenue in Morton Grove. Et donc 845 c’est juste 10 de plus.

En proie à la concurrence et à des achats/reventes en série, la marque tombe dans les oubliettes jusqu’en 2016 lorsque Dick Sporting Goods rachète la marque et la relance en 2020. Positionnée milieu de gamme, la marque propose tous les clubs. Le driver est à 229 dollars par exemple alors qu’une série de fers forgés n’est qu’à 800 dollars.

La série forgée à 800 dollars du 4 au gap wedge

Une affaire étant donné le niveau de prix des clubs d’aujourd’hui. Malheureusement, ces clubs ne feront pas leur apparition en Europe. En espérant que les prochains combo en fer forgés de chez Inesis viennent remplir ce vide de marque de grand distributeur.

Cleveland Huntington Beach Soft Premier

Avec la sortie du Cleveland RTX ZipCore et le renouvellement de la gamme Srixon Z avec la collection ZX, le groupe n’a pas jugé bon de nous livrer la version plus soft de son putter Cleveland; le Huntington Beach Soft Premier. Dans cette version le club est toujours au même prix (en tout cas aux USA) et est de couleur grise foncée. Loué par les testeurs pour son toucher ultra doux, ce putter est en dessous des 160 dollars.

Pour quelques dollars de plus vous pouvez personnaliser votre putter comme par exemple changer la couleur des écritures ou du logo sur la face. Ce que l’on demande maintenant à Cleveland c’est de le distribuer en Europe… avec les options de personnalisations, bien évidemment.

L.A.B golf le putter sans torsion

Lancé il y a quelques années déjà, L.A.B (Lie Angle Balance) propose des putters qui ne subissent aucune torsion à l’impact. Cela revient à dire que votre corps n’est pas obligé de compenser à l’impact pour délivrer un contact « square ». Avec un outil inventé par leur soins , leurs vidéos démontrent que leur putter ne subit aucune force durant tout le coup. Contrairement à tous les autres.

N’étant disponible qu’en achat direct aux États-Unis, il existe quelques clubfitters en Europe. Avec déjà un prix de départ de 425 dollars pour le modèle DirectForce 2.1, le montant peut vite s’alourdir avec les options de personnalisations. En comptant la couleur, specifications techniques, et différentes options de marquage, on peut vite atteindre les 700 dollars. À cela il faut ajouter les frais de port et de douanes.

Le Direct Force 2.1

D’un autre côté, un putter comme celui-ci se garde pour la vie non?

N’hésitez pas me dire laquelle de ces marques ou modèles vous souhaiteriez voir distribuer en Europe. Mais aussi s’il y a aussi d’autres produits de marques US ou autres que vous souhaiteriez avoir par dessus tout.

Sur Nicolas Bykoff

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour vous donner la meilleure expérience possible. Cliquez sur "Accepter" pour putter pour le par ou sur "Refuser" pour bogey... À vous de jouer

Ci-dessous vous pouvez choisir quels sont les cookies que vous autorisez pour ce site. Cliquez sur le bouton "Sauvegarder" pour appliquer vos choix.

NécessairesOur website uses functional cookies. These cookies are necessary to let our website work.

AnalytiquesOur website uses analytical cookies to make it possible to analyze our website and optimize for the purpose of a.o. the usability.

Réseaux SociauxOur website places social media cookies to show you 3rd party content like YouTube and FaceBook. These cookies may track your personal data.

PublicitésOur website places advertising cookies to show you 3rd party advertisements based on your interests. These cookies may track your personal data.

AutresOur website places 3rd party cookies from other 3rd party services which aren't Analytical, Social media or Advertising.