Analyse: le parcours de la coupe du monde d’urban golf (WUGC)


Avec 2 épreuves majeures; la Ryder Cup et le premier championnat du monde d’Urban Golf, le mois de septembre a été bouillonnant pour le golf français. Mais il faut avouer que pour la World Urban Golf Cup (WUGC), il s’agissait d’une première. Le collectif en charge de l’organisation a réussi un tour de force en créant un parcours éphémère à Pantin. À moitié sur la Cité Fertile et dans les rues de Pantin, les joueurs ont pu apprécier un vrai challenge. Certains (comme moi ou mon coéquipier Dan) ont savouré le moment où la balle rentre dans l’objectif, vous donnant automatiquement un bonus de -1.
Malgré 5 trous dans les rues de Pantin, le public en faible nombre, n’était composé que de riverains, de bénévoles, ou d’accompagnateurs. Les joueurs bien évidemment, auraient voulu voir plus de monde pour la première édition de cette coupe du monde. Toutefois, ayant joué le parcours dans l’équipe des Pays-Bas (7ème au classement général définitif), il est temps de vous faire découvrir ce parcours de golf urbain.

Trou 1 : Les tuiles rouges

Par 4 – Individuel – Cible: la cible – Pénalité de 1 si on ne passe pas l’obstacle (un bar en bois) au premier coup

Il est sans contexte le plus difficile des 9. Beaucoup de hors-limites. Pour être honnête, il était compliqué de savoir quelles parties du trou ne l’était pas. Avec un départ à l’entrée de la Cité Fertile, le premier coup doit atterrir après le bar qui traverse le trou de part en part. Pour ceux qui ont la chance de passer au milieu et ne pas tomber dans une zone hors-limites, peuvent attaquer la cible, ou bien tomber dans les copeaux de bois juste devant la cible. Malgré un excellent coup de départ qui atterrit entre 2 zones hors-limites, je suis obligé de me recentrer au putter, et finit finalement sur 6.

jelmer team nl golf urbain WUGC
Jelmer (Team NL) en position impossible pour toucher la cible accrochée sur le grillage blanc (à gauche sur la photo)

Trou 2 Le toit rouge et le zèbre

Par 4 – Greensome – Drop Zone: le parking – Pénalité de 1 si on ne passe pas la clôture sur le premier coup

Celui-là a rendu tout le monde fou. Le départ est situé juste à l’entrée du parking où figurent les trou 3 et 4. Sur le premier coup, il faut passer le grillage tout en essayant de toucher le toit rouge en face. Si la balle dévie un peu à droite c’est hors-limite! Au fer 9, ma balle passe au dessus de la grille mais tombe courte. La balle se retrouve dans le parking un peu à gauche de la cible qui est contre une porte de chargement. La cible est un peu loin pour l’attaquer en 2. Mon partenaire de jeu recentre la balle et ce sera à moi d’essayer de conclure. Malheureusement, on atteindra le nombre de coup maximum! À chaque fois que la balle ratait la cible, elle frappait de plein fouet la porte et reculait d’une bonne dizaine de mètres.

le zèbre trou 3 du parcours WUGC

Trou 3 : Toucher la grenouille

Par 4 – Greensome – Bonus -1 si la balle atterrit dans la cible

Un trou facile et dégagé de toute zone hors-limite. La première partie consiste à toucher une porte de dock, puis de jouer la balle où elle se trouve en direction de la grenouille. Un vrai demi-tour. L’option attaque consiste à mettre la balle directement dans la grenouille. L’autre option plus conservatrice consiste à putter la balle pour toucher l’obstacle.

En jouant premier, j’arrive à puncher un fer 5 qui touche la porte, et il nous faudra 3 autres coups pour toucher l’obstacle.

christian danemark hole 3
Christian de l’équipe danoise a réussi à mettre sa balle directement dans la cible

Trou 4: Trou en 1

Par 3- Individuel – Rentrer la balle dans le cabinet

Avec 7 essais pour rentrer la balle dans le meuble rouge, la précision était de mise. Avec le recul, le sandwedge était le mauvais club. Un pitch aurait fait l’affaire. Sans aucun résultat après mes 7 essais, je deviens fou quand mon partenaire de jeu, Dan, la rentre en 2!

nicolas bykoff urban golf

Trou 5 Le trou école

Par 5 – Scramble – Cible: le carré en bas à droite – Bonus -1 si la balle rentre dans le carré en bas à gauche de la cible

Un dogleg droit avec une première partie courte. Didi de l’équipe suisse putte directement. On choisit le chip pour nous donner l’ouverture. En effet nous n’avions pas le droit de couper en passant au dessus de l’école. Après le troisième coup, on se retrouve sur le trottoir juste en face de la cible. C’est à moi de jouer. Je chippe en cassant les poignets…La balle touche la cible ! Je lève les bras en guise de célébration mais j’entends des cris qui s’élèvent. La balle est rentrée dans le carré en bas à gauche après un rebond!

trou 5 école de la wugc
La cible est le carré en bas à gauche sur le photo. Un bonus de -1 si elle rentre dans un dans le petit carré en bas à gauche

Trou 6 Rue Pouchard (ou du cheval blanc)

Par 4 – Scramble – Cible le lampadaire à côté du graffiti

Sur une rue en montée et un départ sur le trottoir, le but était de toucher le lampadaire tout au bout de la rue. Après un deuxième coup au fer 7, je place la balle juste devant l’obstacle. Malheureusement il nous faudra 2 autres coups pour toucher la cible. La pluie s’invite de plus plus.

Johnny Team NL WUGC
Johnny essaye de faire comprendre où est la cible!

Trou 7 : C’est cool les poules

Par 3 – Greensome – Cible la porte où est écrit “C’est cool les poules”

La pluie commence à tomber plus sérieusement alors que l’on arrive sur le départ. Avec un cible à gauche du trou, la stratégie consiste à jouer à droite pour s’ouvrir l’angle et avoir un coup dégagé vers l’obstacle. En théorie oui. Dan et moi jouons tous les deux à gauche du trou. Après 2 petits coups pour être en face de l’obstacle, notre balle est trop près des marches pour la lever. Dan tape dans les marches et j’arrive à toucher la porte au second coup.

trou 7 WUGC
Trou 7 une cible compliquée à toucher

Trou 8 Dump Trump

Par 3 – Scramble – Cible : porte avec le graffiti

Urban golf pantin swing
Johnny TeamNL au départ du trou 8

Le fairway de ce trou est constitué d’un terrain vague attenant à un piscine désaffectée. Une ambiance magique pour un trou d’urban golf. Le départ situé en hauteur, je décide de taper un fer 5 et de poser juste devant le trou. Coup parfait, contrairement au deuxième qui complètement manqué atterri quelques mètres plus loin. Sur le troisième j’attaque (voir la photo ci-dessous). Pour moi la balle frappe le bas de la porte. Plusieurs témoins confirment mais les marshalls ont décidé que non. Il faudra faire preuve de persévérance et Dan acheva ce trou sans difficulté.

trou 6 graffitti WUGC
Je suis pourtant sûr que la balle a touchée cette porte

Trou 9 Get up!

Par 4 – Individuel – Cible le transformateur électrique – Pénalité +1 si on ne passe pas le réservoir d’eau

Pour le dernier trou du parcours, les joueurs ont un défi de taille. Au premier coup, il faut passer les marches tout en gardant la balle assez basse pour que les branches situées au-dessus ne viennent perturber sa trajectoire. Je réussi à passer sans encombre les marches. Ayant une vue directe sur le transformateur électrique, j’attaque direct, et le manque de peu. Le troisième coup et dernier coup sera salvateur.

En ayant commencer au trou 3, le parcours a eu ses hauts et ses bas. Le trou 4 était vraiment compliqué, mais la palme du plus dur revient au trou 1 sans contexte. Avec des zones hors-limites absolument partout, les joueurs ont eu du mal à s’en sortir. À cause de l’écart entre certains trous, et d’un départ en shotgun, des équipes ont dues marcher des kilomètres et faire plusieurs aller-retour vers la Cité Fertile.

Néanmoins, sortir un parcours 9 trous à Pantin est assez exceptionnel. Pouvoir évoluer à l’intérieur de cette ville, tout en contemplant le regard ahuri des passants se demandant ce que fait ce groupe avec des sacs de golf, a toujours le mérite me fasciner. Oui le golf est né dans la rue, et ce retour au sources prouvent bien que le golf est accessible à tous.

À propos Nicolas Bykoff

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies pour vous donner la meilleure expérience possible. Cliquez sur "Accepter" pour putter pour le par ou sur "Refuser" pour bogey... À vous de jouer