Le nouveau wedge PXG 0311T ne déroge pas à la règle de l’entreprise et sera presque seul dans ce segment de marché. Une conception unique en acier  milled (broyé) qui confère un touché extra doux. Mais à ce prix là, il y a certain golfeur qui peuvent s’acheter une série complète, un driver et même un sac !

Une conception unique

La vraie technologie de ce club réside dans la conception en acier moulé. Chaque club est développé autour d’une pièce de métal 8620. Ensuite la pièce est forgé pour prendre la forme d’un wedge oversize. Ensuite dans le processus d’implanter toutes les spécifications (rainures, bounce, semelle etc) la pièce perdra plus de la moitié de son poids ! PXG annonce qu’il faut près de 4h30 avant d’avoir la pièce finale !

Rien de très unique pour le moment puisque ce procédé de broyage est utilisé par le Titleist ou Callaway pour le MD3 par exemple. Mais avec un budget de conception illimité, les employés de PXG prennent leur temps comme le confirme Mike Nicolette, le senior designer.

PXG Wedges 0311 T

La version Sugar Daddy a été conçue selon les préférence de Lydia Ko, la toute nouvelle recrue de l’équipe PXG

9 lofts différents

Disponible en 9 lofts différents et 4 différent type de semelles, ces configurations sont issues des préférences des joueurs pro sous contrat PXG.

Sans parler de toute les versions, le wedge PXG 0311T est disponible en 3 versions. La version Chrome est au prix de 650$. La version Xtreme Dark est affichée à 750$. Quant à la dernière version Darkness toute noire avec un crâne gravé dessus et le numéro 26 qui représente l’ancien régiment de Marine du fondateur Parsons, est affichée à 800$. Rien que ça ! Et il ne s’agit que là d’un seul club. Je crois que c’est que je dépense par an pour jouer. De plus, les wedges sont les clubs qui s’usent le plus dans le sac, notamment à cause des sorties de bunker.
À ce prix là, il faudra sûrement éviter les bunkers !

Suivez-moi

Nicolas BYKOFF

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.
Suivez-moi
Vous avez aimé ? Faites-le savoir :
Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedInShare on TumblrShare on RedditBuffer this pageEmail this to someone