On ne peut pas enlever la victoire à Adam Haldwin, ce week-end au Valspar Championship. En revanche l’histoire aurait pu être différente si Patrick Cantlay n’avait pas fait bogey sur le 72ème trou, pour arracher un play-off, qui aurait pu voir la victoire du 1419ème joueur mondial sur un tournoi PGA Tour. Retour sur ce tournoi qui en terme fantasy golf, nous a fait mal !

En finissant 2ème avec un chèque de 680 400 dollars grâce à un 68 le dernier jour, l’ancien numéro 1 amateur, se garantit ainsi une carte pleine pour le reste de l’année sur le PGA Tour. Mais quelle est l’histoire derrière cette performance ?

Comment Patrick Cantlay a pu jouer le Valspar Championship ?

Avec une extension d’exemption médicale, Cantlay qui n’a pas joué en 2015, devait cette année générer 389 points à la FedEx Cup en 10 tournois cette année. Valspar était uniquement son 2ème départ cette année, grâce à une exemption sponsor. La dernière fois qu’il  a joué c’était pour le A&T Peable Beach, où il a marqué 5 points FedEx Cup.

Déçu sûrement de ce bogey sur le 72ème trou, comme s’il n’avait pas fini le job, Patrick Cantlay, ancien numéro 1 amateur pendant 55 semaines d’affilé avant de passer pro en 2012, rempli une partie du contrat. Il a accès à tous les tournois PGA Tour cette année.


Vous le reconnaissez en arrière plan ? C’était en 2011, et Rory McIlroy venait de gagner l’US Open !

Un carrière amateur exceptionnel et des blessures en pro

En 2013, seulement à après être passé pro et avoir passé 55 semaines au 1er rang du classement mondial amateur, Patrick se fait diagnostiquer une fracture lombaire.

Une période de repos s’impose avant qu’il participe en 2014 à un seul tournoi : le OHL Classic. Par dessus ça, son meilleur ami et caddie Chris Roth, décèdera à la suite d’une colision avec une voiture juste devant ces yeux en février 2016. Un évènement qui le marque encore aujourd’hui.

Bref, dans 2 semaines il jouera le Puerto Rico Open et je pense qu’il sera sage de l’inclure dans votre sélection fantasy golf.

Je joue vraiment bien. Ma santé est bonne, je me sens bien. Et vous savez j’aime être dans cette situation…Patrick Cantlay

Nicolas BYKOFF
Suivez-moi

Nicolas BYKOFF

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.
Nicolas BYKOFF
Suivez-moi
Vous avez aimé ? Faites-le savoir :
Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedInShare on TumblrShare on RedditBuffer this pageEmail this to someone