Lorsque l’on finit par manqué de quelques mètres le green suite à un calcul savant des repères au sol ou des piquets – la distance entre votre balle et ces fameux piquets, puis en modérant ce savant calcul avec la vitesse du vent, on découvre qu’il est temps d’investir dans un télémètre laser pour son jeu de golf. La question est pourquoi j’ai choisi le Nikon CoolShot 20 plutôt qu’un Bushnell.

Dans le monde du golf, les télémètres et les GPS golf ont radicalement changé l’approche du jeu, le rendant plus précis. Après plusieurs greens manqués parce que mon calcul de distance était approximatif, je me suis tourné vers un milieu de gamme de chez Nikon le Coolshot 20. Je ne voulais pas un Bushnell qui pour moi coûte aussi cher qu’une nouvelle série de club, et je ne voulais pas non plus une montre, parce que depuis que je joue au golf je n’en porte pas.

Une légèreté incroyable

Lorsque vous portez votre sac comme je fais, l’ajout de n’importe quel objet à son importance. Ici vous ne le sentirez pas. Que ce soit à la ceinture ou dans le sac. Peut être un inconvénient, si vous ne pouvez pas vous rendre compte qu’il est tombé sur le parcours.

Très ergonomique et rapide

Adepte du jeu rapide, j’avais au début un peu de mal à le sortir. Mais après quelques essais, l’ergonomie et la facilité de pointage fait que quelques secondes sont suffisantes pour découvrir la distance qui séparent votre balle du trou. Je mettrais un bémol cependant c’est la difficulté de pointer l’objectif en cas de grand vent. Autrement la distance s’affiche quasi instantanément quand le télémètre est en marche.

Un achat recommandé

Avec un prix en dessous de 200€ ce télémètre Nikon Coolshot 20 fera l’affaire et ne vous ruinera pas. De plus si vous avez prévu d’acheter un Bushnell, et que vous choisissez ce télémètre il vous restera de quoi vous payer un wedge ou encore 2 greens-fees !

PS: Le résultat de ce test est issu d’un cadeau d’anniversaire, donc en aucun cas Nikon est intervenu sur ce contenu !

Suivez-moi

Nicolas BYKOFF

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.
Suivez-moi
Vous avez aimé ? Faites-le savoir :
Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedInShare on TumblrShare on RedditBuffer this pageEmail this to someone