Il semblerait que Dustin Johnson ait toujours gardé le monde à distance. Peut-être par timidité ? En tout cas il a toujours laissé les autres parler pour lui et le définir.
Ce dimanche à Oakmont, avec un tsunami sur les réseaux sociaux à propos de sa pénalité, finalement infligée, (D’ailleurs heurement qu’il a gagné avec 3 coups d’écart), Dustin Johnson a montré, hormis un jeu de golf brillant qu’il a fait bien plus que gagner l’US open 2016.

Lésé dans le passé par le destin, par les mauvais swings, Johnson a été entouré d’une aura d’émotion dans un Oakmont chauffé par les vents d’été. Il a non seulement gagné le tournoi, mais il a aussi conquis le coeur des gens.

Finalement, ce coup de pénalité sur le 5, et qui a mis plusieurs trous à arriver, ne le perturba absolument pas. Il joua sa partie comme il devait le faire bénéficiant d’un Shane Lowry impuissant au putting et d’autres compétiteurs en manque d’inspiration pour ce dernier tour. Dans le même temps, les spectateurs et les médias, eux suivaient la partie avec la possibilité d’un coup de pénalité !

Lorsqu’il metta son putt au 16 pour maintenir un lead de 2 coup, le grondement de la foule a été intense. Presque un retour de basse lors d’un concert.
Au 18 lorsqu’il marcha vers le green , après un 2ème coup plus que solide, la foule n’en avait que pour lui criant à s’en étouffé « D.J, D.J, D.J ». Un récompense bien mérité pour celui qui a toujours été proche d’une victoire de Majeur.

Au delà de cette victoire, c’est comme sa partie s’était jouée sur 2 cartes de score une et sans ce coup de pénalité. Et croyez-moi, on a pas fini d’entendre parler de cet incident, quite a en oublier Johnson. Cet US Open est le sien et non celui du cafouillement de l’USGA sur un point de règle lors d’un majeur !

Une Victoire ponctuée par un birdie au 18 qui ne fit que souligner que la victoire était pour lui.

Finir avec style, non ? Dustin Johnson

Gagné à Oakmont, sur ce parcours presque injouable, où chaque coup doit être réalisé avec précision, n’effacera pas ce qui s’est passé à Whistling Straits ou ce 3 putt sur le derniers green à Chambers Bay.

Mais ce qui ne tue pas rend plus fort, un peu comme un certain Jason Day, qui ne fait que briller depuis qu’il n’a pas rentrer ce putt pour le playoff lors du dernier The Open !

Dustin Johnson s’est senti vivant lors de ce dernier tour. Son putting a été solide étant donné les positions de drapeau, surtout du 15 au 18 et lui a permis de transfomer en par ce qui peut facilement être un bogey ! Il n’a pas fléchi. Il a survolé les obtables avec un Driving aussi puissant que précis. Et lorsqu’il posa son 2ème coup au 18, Lee Westwood, son partenaire de jeu lui serra la main sur le fairway, car il savait.

Caddie westwood s'incline devant la victoire de Dustin Johnson

Le caddie de Lee Westwood s’inclina aussi devant la maîtrise de Dustin Johnson

A Whistling Straits, Dustin Johnson est parti sans dire au revoir. Hier à Oakmont, lorsque le dernier putt fut rentré, il serra dans ses bras son fils Tatum et sa fiancée Paulina Gretzky , en vainqueur.

Bravo Dustin.

Suivez-moi

Nicolas BYKOFF

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.
Suivez-moi
Vous avez aimé ? Faites-le savoir :
Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedInShare on TumblrShare on RedditBuffer this pageEmail this to someone