Alors que dans quelques semaines se joue l’Aberdeen Asset Management qui est l’échauffement pour l’Open, Mark Parsinen,le co-designer du parcours accueillant cette année le Scotish Open et manager du Castle Stuart Golf Club veut changer le golf. Faire des parcours plus simple, à la fois conçus pour les amateurs et les pros, tout en accélérant le temps de jeu.

Mark dit clairement que depuis 40 ans les perceptions sur le golf ont changé. Aujourd’hui ce qui fait un bon parcours n’est pas la difficulté. N’en déplaise à certains.

Pour lui les changements sont nécessaires. Et pour cela il apporte des chiffres. Depuis 2004, le membership a baissé de 17% depuis 2004 en Écosse et un parcours ferme toutes les 48 heures aux Etats-Unis. Les gens ne veulent plus passer des heures à être humiliés à chercher leur balle à chaque coup.
Les parcours de golf ont évolués et sont devenus de plus en plus difficiles, avec des greens plus rapides, des fairways plus étroits et des roughs plus hauts. Et les golfeurs ne le supportent plus. Entre le coût du parcours et celui des balles perdues cela fait trop.

Il rajoute qu’en 1974, l’US open à Winged foot a marqué un changement radical. Un rough brutal, un parcours plus long, des greens dur comme du béton ont consitué une difficulté sans précédent. D’ailleurs même la presse a demandé à l’USGA pourquoi elle voulait humilier autant les joueurs. L’USGA a répondu qu’elle essayait seulement de les identifier. Cette année le vainqueur a joué +7 sur les 4 tours !

Bref depuis 40 ans on a transformé le golf en torture !

En 2009 le Castle Stuart a ouvert et accueille depuis le Scotish Open. Ce parcours traduit le concept que Mark Pasinen essaye de transmettre. Même si vous n’êtes pas sur le fairway, vous devez imaginer pouvoir réaliser un coup réussi.

Sur le parcours de Castle Stuart, le rough est coupé à juste hauteur, pour ne pas passer du temps à chercher les balles. Les bunkers ne font 30 mètres de haut et les positions de drapeau ne sont pas sur une pente.

Son but ici est simple, rendre le golf agréable et que le parcours permettent à chacun de produire de joli coup sans pour autant être sur le fairway. Ce qui rendrait le jeu plus rapide et donc accessible.

Un concept qui a séduit Phil Mickelson qui a dit qu’avant de dessiner un parcours , on devrait venir sur le Castle Stuart… À méditer

Lire l’interview complet en anglais sur le site

Suivez-moi

Nicolas BYKOFF

Ecrire sur le golf ? Pourquoi pas ? Cela fait plus de 10 ans que je joue au golf, et après avoir fait des stages d'arbitrages, eu ma licence d'agent de joueur, et avoir travaillé pendant trois ans en tant que starter, je m'octroie la légitimité d'écrire sur le golf.
Suivez-moi
Vous avez aimé ? Faites-le savoir :
Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on FacebookShare on LinkedInShare on TumblrShare on RedditBuffer this pageEmail this to someone